Yzernay. Un week-end tonitruant grâce aux Fo Plafonds

Ouest France 19/02/2020

ouest france

Leur nom, les Fo Plafonds, est aussi déjanté que leurs instruments de musique. Difficile d’imaginer que de leur bric-à-brac d’objets de récupération puisse émerger une telle musique. Et pourtant, ces sept compères percussionnistes, auxquels vient de se joindre Pierre, le clown de service, nous offrent une musique tout simplement incroyable.

Leur publication sur les réseaux sociaux, fin 2019, n’est qu’une mise en bouche. « Il faut les voir à l’œuvre pour le croire ! » C’est ce qui s’est passé à Yzernay tout le week-end dernier. Quatre concerts à guichets fermés, organisés dans la salle de sport par le comité des fêtes. « Mais où puisent-ils cette créativité et cette énergie ? » se demande le public.

Happy culture, leur nouveau spectacle

Le nouveau spectacle que le groupe présente actuellement dévoile l’évolution technique et musicale des percussionnistes depuis leurs débuts il y dix ans. Selon Fabrice, un des membres fondateurs, l’objectif reste toujours le même : « S’interdire d’utiliser des instruments de musique conventionnels et montrer que l’originalité a sa place dans la culture musicale. » Leur dernière création, une reprise originale du thème de Pulp Fiction, est grandiose.

Avec le fameux pochtrophone réalisé avec des bouteilles, le klaxophone, le tuborgue et ses énormes tuyaux en plastique, la contrebassine et tous les autres instruments inventés, le public a savouré « des compositions maisons », mais aussi des airs connus à l’image du célèbre Oh when the saints, ou encore Bambino le clin d’œil à Dalida et même des extraits d’opérettes.

À la sortie de chaque concert, le public n’avait qu’une parole : « Ce sont des génies. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>